Résumé du mémoire de l'AKVQ déposé à l'ACEE

Résumé du mémoire de l'AKVQ déposé à l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACEE).

L’Administration Portuaire de Québec (APQ) a présenté à l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACEE) un projet d’agrandissement du Port de Québec dans le secteur Beauport qui prévoit le prolongement du quai de 600 mètres dans le fleuve. En outre, elle projette d’aménager un brise-lames au nord de 375 mètres.

Ainsi, la plage se retrouvera enclavée, restreignant de façon dangereuse les départs et arrivées des embarcations telles catamarans, kit surfs, planches à voile, kayaks et SUP. Ainsi, le projet dans sa forme actuelle risque fortement de mettre fin de façon définitive à la pratique de la voile légère à la Baie de Beauport.

En complément aux consultations menées le 1er et 2 février derniers par l’ACEE, l'Association des Kitesurfeurs et Véliplanchistes de Québec (AKVQ) a déposé un mémoire le 10 février qui expose les effets négatifs majeurs et irréversibles du projet proposé qui viendront mettre en péril la navigation et la sécurité des adeptes des activités nautiques - et par la même occasion celle des baigneurs et autres usagers de la plage.

En effet, le mémoire montre notamment à l’aide de croquis, l’effet d’entonnoir qu’auront les deux obstacles que propose d’ériger l’APQ. Ces enclaves comprimeront les pratiquants de voiles légères dans une aire réduite et compliquera la navigation dans la plupart des conditions de vent et de marée. Les risques d’accidents se verront décuplés par le nombre d’embarcations devant manœuvrer dans un espace aussi restreint.

Par ailleurs, le mémoire montre que l’enrochement prévu mettra également en péril la sécurité des usagers dans plusieurs types de conditions et spécialement par vent ENE ou les fortes vagues généralement associées à ce vent risquent de rabattre violemment les pratiquants sur les rochers. Actuellement, le sable de la baie offre les meilleures conditions pour un pratiquant en difficulté puisqu’il n’a que se laisser dériver dans la baie jusqu’à ce qu’il retrouve pied dans le sable. L’enrochement constituera en outre un grave obstacle aux opérations de sauvetage effectuées par le bateau de type zodiac de la sécurité de la Baie de Beauport.

De plus, le mémoire montre que la vue de la vigie sur les pratiquants sera obstruée au nord et au sud réduisant le champ d’observation à 45 degrés alors qu’actuellement cette vue est de plus de 180 degrés. Nul besoin de disserter longuement sur l’importance pour une vigie d’avoir une vue complète sur les embarcations qui évoluent sur l’entièreté du plan d’eau. Le projet du Port comporte donc un risque pour la sécurité également à cet égard. De nouveaux courants aux abords du quai et du brise-lames rendront également la navigation périlleuse. Le mémoire montre aussi la perturbation qu’auront sur les vents ces nouvelles édifications. La sécurité des usagers pose également problème vu le type de matière transbordée dans ces nouvelles installations.

Enfin, le mémoire traite des effets sur la santé publique dans un contexte où l’agrandissement perturbera le fonds marin. En effet, des polluants nocifs pour l’humain se trouvent actuellement emprisonnés par la sédimentation. Le brassage de ses matières fera surgir ces polluants dans un contexte où la baignade est à nouveau autorisée et que l’on revoie dans le fleuve des espèces tel le bar rayé qu’on n’avait plus vus depuis 50 ans.

Pour toutes ces raisons, L’AKVQ prend position contre ce projet qui va à l’encontre du développement durable et social qu’une organisation portuaire devrait avoir comme priorité.

Parallèlement, l'AKVQ a déposé une pétition comportant plus de 1200 signataires qui sont en défaveurs du projet de l'APQ.

L'AKVQ a été formée en 2006 dans le cadre du projet de réaménagement de la Baie de Beauport grâce à un legs au montant de 19 millions de la part du Gouvernement fédéral dans le cadre du 400e anniversaire de la ville de Québec. Il est pour le moins paradoxale d’envisager un projet qui viendra entacher le legs du Gouvernement à la ville pour son 400e anniversaire.

L'organisme sans but lucratif représente une communauté de plus de 600 adeptes. L'Association a pour mission de développer et protéger l'accessibilité des sites propices à la pratique à ces sports nautiques ainsi que voir à leur promotion.

Commenter

Vous devez être membre de AKVQ pour ajouter des commentaires !

Rejoindre AKVQ

© 2019   AKVQ    

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation